mardi 1 novembre 2016

Une nouvelle version de ma brochure sur l'oppression des femmes

L'avantage de l'édition électronique, c'est qu'on peut modifier un texte aussi souvent qu'on en a envie. Il y a deux ans, j'avais déjà effectué un toilettage sur ma brochure rédigée en 2010. Cette fois, les modifications sont moins nombreuses : j'ai surtout intégré trois témoignages ethnographiques (deux sur l'Australie, un sur l'Amazonie), qui me semblaient particulièrement illustratifs. Pour le reste, j'ai modifié ou ajouté une formule ça et là, histoire d'enfoncer un peu plus profondément quelques clous.
J'en profite pour remercier chaleureusement Rodrigo Silva, qui a assuré le suivi des modifications dans la version lusophone avec un sérieux et une célérité admirables ! Seule la version epub n'a pas encore pu être mise à jour, mais cela sera fait dans les meilleurs délais.
Téléchargez la dernière version de la brochure en format pdf :

5 commentaires :

  1. Thank you! Is there an epub version of this nex edition?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. You're welcome ! The epub version should be available within a few weeks. By the way, if you know a voluntary translator, don't hesitate : we could make an englsih version too...
      ;-)

      Supprimer
  2. La "libéralisation" de la femme n'a été pour la femme que le passage de sa domination par le mâle à sa domination par le patron (le travail contraint) et la consommation. Le vrai combat libéralisation pour tous est de lutter pour l'émancipation de tous par, notamment, le travail contraint, la consommation et la publicité mais aussi de toutes les injonctions sociales qu'imposent le libéralisme dans les esprit tel que compétition, maximalisation du profit égoïste, performance, victoire à tous prix, rétribution du mérite, propriété privée, haine de la puissance collective etc. ... Si on ne sort pas de ces aliénations, on ne sortira pas non plus de la domination masculine.
    Marx n'a pas vu qu'en proposant la propriété des outils par le prolétariat ne solutionnait pas la question de l'aliénation des masses au travail contraint.

    RépondreSupprimer
  3. Je dirais: lis et relis Marx ! Car Marx, avant de "proposer", a surtout expliqué. En fait, il a expliqué qu'il ne suffisait pas de proposer !

    Un texte de son pote Engels: https://www.marxists.org/francais/marx/80-utopi/utopi-1.htm

    RépondreSupprimer