mardi 22 septembre 2015

Mon article dans Actuel Marx 58 est en ligne

La seconde partie de mon travail consacré aux inégalités au sein... des sociétés égalitaires (la vie est pleine de paradoxes) est en ligne sur le site Cairn, ainsi que la totalité du numéro 58, intitulé « Histoire et lutte des classes ».

Rappel : si la première partie, parue dans le numéro précédent, traitait des formes de domination dans le communisme primitif, celle-ci tente de faire le point sur les inégalités plus strictement économiques, en particulier sur l'existence de formes embryonnaires (ou non) d'exploitation. Le débat est donc ouvert (mais il n'avait jamais été fermé !) 

samedi 19 septembre 2015

Février 2016 : mon prochain livre

Après un petit retard à l'allumage, mon prochain bouquin est annoncé ! Sauf tremblement de terre, tempête tropicale ou chute de météorite géante, il devrait voir le jour au mois de février prochain, dans la collection « Mouvement réel » des éditions La Ville Brûle et il réunira, comme prévu, des textes d'économie marxiste.

Le délai de sortie s'est révélé être un mal pour un bien. Après un été studieux, aux deux essais initiaux (l'un sur le travail productif et improductif, l'autre sur la rente) est venu s'en ajouter un troisième, qui ouvrira le bal : « D'où vient le profit ? » – un argumentaire en faveur de la théorie de la valeur-travail qui, je l'espère, sera lisible par le plus grand nombre, tout en apportant du grain à moudre à ceux qui sont déjà familiers de cette théorie à un degré ou à un autre.

Le tout devrait s'intituler « Le profit déchiffré » et peser autour de 300 pages.

Un dernier point (si j'ose dire) capital : inutile de se presser devant les magasins spécialisés comme une avant-veille de sortie d'Iphone 6. On a prévu d'en imprimer plusieurs millions d'exemplaires, il y en aura pour tout le monde.  ;-)

samedi 12 septembre 2015

Mon Communisme primitif... dorénavant diffusé par Hobo

Mon Communisme primitif n'est plus ce qu'il était (2e édition de 2012), jusque-là distribué à la force du poignet par son modeste (et d'autant plus méritant !) éditeur, appartient désormais, ainsi que l'ensemble des ouvrages dudit éditeur, au catalogue du diffuseur Hobo.

Le livre devrait donc être disponible dans les meilleures libraires, et être plus facilement commandé par toutes celles qui en feront la demande.

lundi 7 septembre 2015

Une intervention à la « 25e heure du livre » (Le Mans – samedi 10 octobre)

J'aurai le plaisir de participer à une table ronde lors du salon « la 25e heure du livre », qui se déroulera au Mans le 10 et 11 octobre, et qui comme chaque année fera la part belle aux peuples premiers. Le thème :

“Chasseurs-cueilleurs et mythe du bon sauvage”
Les Peuples Premiers, des sociétés égalitaires (égalité économique, homme/femme) ?
Les Peuples Premiers, des sociétés de la décroissance ?

J'interviendrai en compagnie des auteurs suivants :
  • Patrick Deval (Squaws, la mémoire oubliée, Hoëbeke)
  • Raymond Figueras (Au pays des hommes-fleurs, avec les chamans des îles Mentawai, Transboréal)
  • Eddie Mittelette (Aborigènes, avec les derniers nomades d'Australie, Transboréal)
  • Michèle Therrien (Les Inuit, Les Belles Lettres).
Je serai par ailleurs présent tout au long du salon, pour rencontrer toutes celles et tous ceux qui le souhaiteront !

jeudi 3 septembre 2015

Échange d'équivalents, échange de non équivalents

Je prolonge dans ce billet la réflexion entreprise sur les modes de transfert, suite à ma récente note de lecture sur la Sociologie de l'échange primitif selon Marshall Sahlins. Une des principales erreurs de ce dernier, me semble-t-il, est en effet d'avoir voulu embrasser dans une même classification, et entre autre choses, la forme juridique du transfert et son contenu économique (en termes d'équivalence ou non de la contrepartie). Mais si les deux approches doivent être, au contraire, soigneusement distinguées, on ne doit pas moins se poser le problème de les articuler. Pour le dire plus nettement, la question que pose ce billet est de savoir si une approche en termes d'équivalence, ou de non-équivalence, des mouvements réciproques de biens est cohérente, ou compatible, avec l'approche développée par Alain Testart, et poursuivie par François Athané, en termes d'exigibilité des transferts et de leur éventuelle contrepartie. Ma réponse est oui, et je voudrais montrer de quelle manière dans les lignes qui suivent.